articles
réactions
quedemots - 08.11.2009 | 0 réactions | #link | rss
Le groupe d'ingénierie helvético-suédois ABB s'est dit vendredi "profondément préoccupé" par le sort de son salarié retenu en Libye depuis 15 mois et dont il est sans nouvelle, alors que Berne a commencé à hausser le ton face à Tripoli.

Le groupe zurichois "est profondément préoccupé par la disparition du directeur de la filiale libyenne (d'ABB) Max Göldi", a-t-il précisé dans un communiqué.

"ABB est très inquiet de ne pas avoir eu de nouvelle de M. Göldi ou reçu des signes de vie depuis cinq semaines" de son salarié, a souligné le groupe, ajoutant que son lieu de détention était "inconnu".

Le groupe a appelé la Suisse et la Libye à résoudre cette situation "d'urgence", appelant au soutien de la communauté internationale.

La Suisse a changé de ton après des mois de tractations infructueuses avec la Libye, en accusant jeudi Tripoli d'avoir récemment "kidnappé" deux hommes d'affaires helvétiques, qui étaient déjà assignés à résidence en Libye depuis plus de 15 mois en mesure de rétorsion après l'arrestation à Genève d'un des fils du leader Mouammar Kadhafi.

La Suisse "n'a reçu aucune preuve de vie après que les deux Suisses aient été kidnappés par les autorités libyennes et cachés dans un lieu inconnu en violation flagrante" des conventions consulaires, avait dénoncé la ministre des Affaires étrangères Micheline Calmy-Rey.

Les deux hommes, qui étaient retenus en Libye depuis l'arrestation en juillet 2008 d'Hannibal Kadhafi et sa femme pour mauvais traitements sur deux domestiques, ont disparu fin septembre.

ABB

Texte de : AFP
23 octobre 2009
quedemots - 04.11.2009 | 0 réactions | #link | rss
Souffrant de l'attrait de la monnaie plastique, les chèques de voyages Swiss Bankers Travelers Cheques cesseront d'être émis dès novembre 2009.

Mais leur encaissement restera possible. Ils s'effacent devant les cartes de crédit et Travel-Cash.

"Depuis les années 90, le demande pour ce moyen de paiement n'a cessé de se réduire", a indiqué le directeur de Swiss Bankers.

Avec le succès des cartes de crédit, le nombre des utilisateurs des chèques de voyage s'est constamment réduit. Ces derniers souffrent aussi de la concurrence de la carte à prépaiement Travel-Cash lancée en 2003 par Swiss Bankers.

Heureusement, les détenteurs des chèques peuvent continuer à dormir sur leurs deux oreilles, leur encaissement n'étant pas limité dans le temps.

Lancés en 1975, les Swiss Bankers Travelers Cheques ont connu leur apogée en 1990, avec un chiffre d'affaires de 1 milliard de francs.

Texte de : ats
juin 2009
quedemots - 26.07.2009 | 0 réactions | #link | rss
Il y a danger sur l'autoroute avec certains conducteur qui slalom entre les voitures .

Hier vendredi 3 juillet entre Nyon et Aubonne une Mercedes grise au plaque
de GE 230..., c'est amuser à rouler derrière les voitures à peine à 1 mètre et de
les dépasser ensuite par la droite.

Et bien pour moi et d'autres automobilismes cela à été cauchemardesque.

Quedemots 04.07.09
quedemots - 18.03.2009 | 1 réactions | #link | rss
Une domestique indonésienne a été soumise à de multiples actes de torture par ses employeurs saoudiens, dont des brûlures au fer à repasser, a affirmé lundi Human Rights Watch, appelant les autorités à poursuivre les auteurs pour des "sévices et mutilations inacceptables".

Dans une lettre ouverte aux gouvernements indonésien et saoudien, l'association de défense des droits de l'homme, dont le siège est à New York, explique que Keni binti Carda, 28 ans était brûlée au fer à repasser par ses employeurs qui versaient ensuite des produits ménagers sur ses blessures.
Elle était contrainte de manger des excréments tandis que ses employeurs lui ont cassé les dents et l'ont forcée à les avaler, accuse encore HRW, appelant les autorités à poursuivre ces derniers pour des "sévices et mutilations inacceptables".
"Nous appelons les autorités saoudiennes et indonésiennes à la coordination pour enquêter sur cette affaire, à poursuivre les auteurs des abus conformément aux normes internationales et à fournir des dédommagements financiers et des soutiens appropriés à la victime", ajoute HRW, qui estime que Ryad devrait saisir l'occasion pour montrer que les sévices contre les domestiques ne sont pas tolérés.
L'ambassade d'Indonésie enquête sur cette affaire, a déclaré à l'AFP un diplomate indonésien, Adi Zulfuat.
Keni binti Carda, originaire de Bresbes, sur l'île de Java, a commencé à travailler à Medina, pour la famille de Khalid et Wafa al-Khouraifi, en juillet 2008, selon l'organisation.
Les abus ont commencé en septembre, durant le mois de jeune musulman du ramadan, ses employeurs n'acceptant pas l'augmentation contractuelle de son salaire, selon le récit de la jeune femme à l'organisation de défense des droits de l'homme.
Wafa al-Khouraifi "battait ses propres enfants lorsqu'ils tentaient de protester" contre le traitement fait à la domestique et "menaçaient Keni d'une mort terrible si elle tentait de s'échapper", poursuit HRW. Elle était également menacée "d'emprisonnement par la police saoudienne si elle parlait des sévices subis", selon la même source.
La jeune femme, dont le corps est couvert de cicatrices et qui voit mal d'un oeil, a finalement été conduite à l'aéroport en octobre par son employeur et soignée dans une clinique à son retour à Jakarta.
La question des mauvais traitements infligés aux millions de travailleurs étrangers présents dans le royaume commence à faire du bruit en Arabie saoudite. En décembre, le ministre du Travail Ghazi al-Gosaibi avait appelé les Saoudiens à mieux les traiter.
(©AFP / 12 janvier
quedemots - 13.02.2009 | 0 réactions | #link | rss
L'image de marque des produits fabriqués en Chine a été sérieusement mise à mal depuis trois ans, avec une série de scandales allant des jouets aux produits laitiers.

- 2006-2007 - un colorant synthétique cancérigène interdit, le Sudan IV, est découvert dans une série de produits, du cosmétique au poulet, en passant par des poudres de piment.

- Mars 2007: de la mélamine, produit chimique utilisé dans l'industrie du plastique, est découverte dans des pâtées pour chiens et chats en Amérique du nord. Est incriminé notamment du gluten venant de Chine, entrant dans la composition de ces produits. La mélamine fait faussement apparaître plus élevée la teneur en protéines des aliments.

- Juin 2007: rappel à travers le monde de dentifrices fabriqués en Chine et contenant de l'antigel pour véhicules.

- Juin 2007: rappel de jouets enduits de peinture au plomb importés aux Etats-Unis, puis dans plusieurs autres pays.

+ Entre août et septembre 2007: le géant américain du jouet Mattel rappelle près de 20 millions de jouets made in China, mais admet un défaut de conception de sa part. Seule une petite partie est due à la présence de peinture au plomb utilisée par les fabricants chinois.

- Juin 2007: rappel aux Etats-Unis de 450.000 pneus défectueux selon les autorités américaines, ce que nie son fabricant Hangzhou Zhongce Rubber.

- Janvier 2008: une dizaine de consommateurs de raviolis chinois tombent malades au Japon. La Chine réfute que la contamination ait eu lieu sur son territoire.

- Septembre 2008: le scandale du lait contaminé à la mélamine éclate et déborde vite les frontières chinoises. Une série de produits chinois contenant du lait, du bonbon aux glaces et thés au lait instantanés, sont bannis sur toute la planète.

En Chine, la mélamine dans le lait a tué six enfants et en a rendu malades 296.000.

+ En décembre, 21 personnes sont jugées pour leur implication dans cette affaire

+ Trois sont condamnées à mort, dont une avec sursis, lorsque les premiers verdicts sont prononcés en janvier 2009.

- Octobre 2008: de la mélamine est cette fois décelée dans des oeufs, provenant, possiblement, de la nourriture des volailles. Ce que semble corroborer la découverte en novembre de mélamine dans des tourteaux de soja, importés de Chine, destinés à des volailles bio françaises.

- Décembre 2008: la Chine prohibe l'utilisation de 17 substances comme additifs alimentaires, dont certaines utilisés comme désinfectants ou insecticides.

Texte de :AFP

janvier 2009
quedemots - 26.01.2009 | 1 réactions | #link | rss
Les étrangers paient des loyers plus élevés que les Suisses à Genève et Zurich, révèle une étude de chercheurs romands. Pour un appartement de qualité égale, un ressortissant étranger débourse jusqu'à près de 7% de plus que son voisin helvète.

A Genève, le loyer d'une personne ne disposant pas du passeport rouge à croix blanche s'élève en moyenne à 2,3% de plus. La différence est de 2,6% à Zurich, démontre l'étude parue dans le dernier numéro de la "Revue suisse d'économie et de statistique" et dévoilée dans "Le Temps."

L'écart augmente si le niveau de formation des locataires est faible. Dans ce cas, un étranger vivant à Genève doit s'affranchir d'un loyer 5,2% plus cher. S'il réside à Zurich, la différence atteint même 6,8%.

Ces résultats conduisent les auteurs de l'étude, Andrea Baranzini, Caroline Schaerer et Jose Ramirez de la Haute école de gestion de Genève ainsi que Philippe Thalmann de l'EPFL, à parler de "ségrégation, préjudice et discrimination". Ce n'est pas un jugement de valeur mais une constatation, précise Andrea Baranzini.

Les raisons de ces différences n'ont par contre pas été étudiées. Il faudrait pour cela effectuer des enquêtes de terrain, explique M. Baranzini. Effectuant un parallèle avec les inégalités salariales entre hommes et femmes, il estime qu'il s'agit maintenant de chercher à éliminer ces discriminations plutôt qu'à en connaître les causes.

Les auteurs n'observent aucune différence significative entre étrangers sur l'ensemble des données. Mais il est tout à fait possible qu'au niveau individuel, un Africain débourse plus qu'un Allemand, note M. Baranzini.

L'étude qu'il a menée avec ses collègues dans le cadre du Programme national de recherche "Développement durable de l'environnement construit" porte sur 42'162 observations à Genève et 26 489 à Zurich, issues du recensement fédéral de 2000. Des données plus récentes et sur un aussi grand échantillon ne sont pas disponibles, précise M. Baranzini.

Texte de : ats
janvier 2009
quedemots - 15.12.2008 | 0 réactions | #link | rss
Le harcèlement sexuel sur le lieu du travail est particulièrement fréquent dans le domaine médico-social et l'hôtellerie-restauration. Les affaires portées devant la justice en Suisse alémanique concernent en premier lieu ces deux branches.

Entre 1996 et aujourd'hui, la banque de données des bureaux d'égalité de Suisse alémanique recense 79 jugements rendus (la dernière instance seulement étant prise en compte). On en compte 16 dans le domaine de la santé et du social et 13 dans la restauration ou l'hôtellerie. Suit de très près la branche de l'industrie et de l'artisanat, avec 12 cas. Viennent ensuite les services (10 cas) et l'administration publique (7 cas).

Les bureaux latins de l'égalité ont eux recensé 13 jugements seulement depuis 1999: huit dans le canton de Genève, trois dans le canton de Vaud, un dans le Jura et un dans le canton de Berne.

La ville et le canton de Zurich ont quant à eux décidé de s'attaquer au harcèlement sexuel sur le lieu du travail, interdit depuis 1996 par la loi sur l'égalité. Une nouvelle campagne vise non plus seulement l'administration, mais aussi et surtout les entreprises privées.

Les bureaux zurichois pour l'égalité ont développé du matériel visuel thématisant le harcèlement sexuel dans six situations différentes (par exemple dans l'ascenseur, à la table de travail ou à la pause café). Les motifs sont disponibles sous forme d'affiches, de petites cartes ou de dépliants en plusieurs langues.

Texte de: ats
juillet 2007
quedemots - 13.11.2008 | 0 réactions | #link | rss
GF à frapper ce soir entre 19h10 et 21h dans l'ascenseur de mon allée. Il s'agit surement d'un copy cat car il faut une clé pour entrer dans l'immeuble.

D'après ma recherche GF veut dire Géorgie Fédération, il semblerait que se soit ces bandes de voleurs qui ratissent le canton de Genève et ces environ.

Alors ouvrez l'oeil.

12.11.08
quedemots - 11.11.2008 | 0 réactions | #link | rss
L'UE et les Etats-Unis sont arrivés mercredi à un projet d'accord sur la délicate question des transferts de données privées sur les passagers aériens à destination des Etats-Unis, utilisées dans la lutte anti-terroriste, a indiqué la Commission européenne.

"Il y a un accord entre les négociateurs politiques qui doit être maintenant accepté par les représentants des 27 lors d'une réunion extraordinaire vendredi", a indiqué Friso Roscam Abbing, porte-parole du commissaire à la Justice Franco Frattini.

L'accord a été réalisé mercredi au terme d'une vidéoconférence entre M. Frattini, le ministre allemand de l'Intérieur Wolfgang Schäuble, dont le pays préside actuellement l'UE, et le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Michael Chertoff.

Européens et Américains avaient jusqu'à fin juillet pour renégocier un accord conclu en octobre sur ces transferts de données, qui visait déjà à remplacer un premier texte annulé par la Cour européenne de justice.

L'accord d'octobre a facilité l'accès à 34 données fournies par les passagers aux compagnies aériennes au moment de l'achat de leur billet pour les Etats-Unis, allant de l'adresse du voyageur à son numéro de téléphone ou de carte de crédit en passant par son itinéraire de voyage.

Ces données sont collectées par le Bureau américain des douanes et de la protection des frontières, mais le département américain de la Sécurité intérieure peut les diffuser sous certaines conditions vers les agences américaines chargées de la lutte antiterroriste, comme le FBI.

Pendant la renégociation, les Américains ont demandé aux Européens de pouvoir garder ces données plus longtemps, et de lever les restrictions à leur utilisation par différentes agences de police américaines.

Le porte-parole de la Commission européenne n'a pas voulu révéler le contenu de l'accord.

Mais en juin, les négociateurs étaient parvenus à un accord sur une extension de la durée de conservation des données (15 ans au lieu de 3 ans et demi actuellement) dont le nombre était en revanche réduit de 34 à 19.

Les Etats-Unis acceptaient aussi de consigner ces principes dans un accord international juridiquement contraignant, et pas seulement dans des engagements unilatéraux.

Le système actuel de prélèvement d'informations dans les systèmes de réservations des compagnies aériennes serait remplacé par un nouveau système où les compagnies donnent elles-mêmes ces informations aux autorités américaines.

Dans une lettre à M. Schäuble, le protecteur européen des données Peter Hustinx a critiqué mercredi ce projet d'accord en mettant en doute "la compatibilité de cet accord avec les droits fondamentaux européens".

Texte de: AFP
juin 2007
quedemots - 29.10.2008 | 0 réactions | #link | rss
Les douaniers de l'aéroport de Bruxelles ont saisi la semaine dernière 2,134 millions de cachets de médicaments contrefaits en provenance d'Inde et à destination de l'Afrique, la saisie la plus importante jamais effectuée en Europe, ont indiqué jeudi les douanes belges.

Les médicaments contrefaits --un analgésique de la société pharmaceutique Grunenthal, le Tramal, et un comprimé antimalaria de deuxième génération produits sous licence Roche, le Fansidar-- étaient conditionnés en plaquettes et cachés dans des grands sacs, précise un communiqué.

Ils étaient répartis en trois envois envoyés d'une société implantée à Mumbai (Inde). Ils devaient transiter par Casablanca (Maroc) et avaient comme destination finale deux sociétés d'un pays d'Afrique de l'Ouest, ajoute le communiqué.

"A notre connaissance, il s'agit de la plus grosse saisie de médicaments contrefaits jamais effectuée en Europe", a déclaré à l'AFP Lieven Muylaert, directeur de la communication de l'administration des Douanes et Accises, qui n'était pas en mesure d'évaluer dans l'immédiat la valeur marchande des produits.

L'attention des douaniers a été attirée par la manière dont les médicaments étaient conditionnés (en plaquettes et non par boite) et par des fautes d'orthographe dans les noms repris sur l'emballage.

Selon les estimations de l'OMS, les médicaments contrefaits représenteraient 10% du marché pharmaceutique mondial, soit 45 milliards d'euros et commencent à pénétrer sur les marchés des pays riches.

Le nombre de médicaments contrefaits interceptés aux frontières de l'Union Européenne a progressé de 51% en 2007, après une flambée de plus de 400% en 2006. En France, les saisies, essentiellement du Viagra provenant d'Inde et en transit vers l'Afrique ou l'Amérique Latine, ont bondi de 31% l'an dernier.

Texte de :AFP
Titre : Quedemots
octobre 2008
quedemots - 23.09.2008 | 7 réactions | #link | rss
Dernièrement, j'ai entendus à la radio que certaines entreprises américaines licencient leurs employés par simple SMS. Je me demande si cela est possible dans nos entreprises à Genève.
Il me semble que les autorités devraient enquêter sur ces pratiques.



25.09.2006
quedemots - 19.09.2008 | 0 réactions | #link | rss
Depuis l'introduction à Genève du système permettant d'obtenir par sms l'identité d'un conducteur grâce à son numéro de plaque, près de 150 demandes parviennent quotidiennement au Service des automobiles et de la navigation (SAN). Ce dernier refuse pour l'instant d'établir un bilan.

Le SAN a transmis ses premières estimations. Deux tiers des demandes de renseignements envoyées par sms aboutissent, soit une centaine en moyenne par jour.

Quant à celles qui restent sans suite, la moitié d'entre elles sont dues à "la mise en confidentialité", l'autre à une erreur dans la composition du sms. Le SAN souligne que le total des demandes n'aboutissant pas à l'information souhaitée contient aussi les vérifications effectuées par les usagers après leur requête de mise en confidentialité.

Environ 10% des détenteurs d'un permis de circulation ont rempli le formulaire de mise en confidentialité des données personnelles. Ainsi, plus de 2000 conducteurs "s'effacent" chaque semaine du système depuis son introduction le 15 mai dernier.

S'il estime qu'il est trop tôt pour tirer des conclusions, l'effet de "nouveauté" ayant entraîné un nombre de consultations et de protections accru, le SAN considère néanmoins que ce "vecteur complémentaire d'information électronique" répond à une demande. Il envisage de procéder à un bilan chiffré à la fin de l'année.

Texte de : ats
Titre de Quedemots
août 2008
quedemots - 12.09.2008 | 0 réactions | #link | rss
L'autre jour en voiture j'observais la circulation qui m'entourait. Vélos,vespas,motos.

Il roule à droit, à gauche, franchissent la ligne ou la double ligne blanche. Les vespas et motos prennent la voie réservée au velo ou au bus. Ils brûlent les feux rouges.

Il me foutte la trouille tout les matins quand je me rend au travail,et aussi le soir quand je rentre chez moi.

Quedemots
03.11.2007
quedemots - 02.09.2008 | 3 réactions | #link | rss
Hier matin en attendant le bus j'ai vu une scène insolite. Un homme ouvrit sa fenêtre et crachat, heureusement que personne ne passait en-dessous car la personne aurait reçu sur le crâne une substance gélatineuse. Je trouve que de plus en plus de gens font n'importe quoi et n'on plus d'égard vis-à-vis d'autrui.

25.07.2007
quedemots - 28.08.2008 | 4 réactions | #link | rss
Le groupe Polaroid, célèbre pour avoir inventé les appareils photos instantanés, va mettre un point final à 70 ans d'histoire en fermant ses deux usines de films aux Etats-Unis, et une dernière au Mexique, a rapporté la presse américaine vendredi.

"Nous fermons l'usine de Norwood et nous allons aussi cesser nos activités dans l'usine de Waltham", a indiqué Kyle MacDonald, vice-président de la branche photo instantanée de Polaroid, au quotidien Boston Globe. Ces deux usines sont situées près de Boston (nord-est des Etats-Unis).

Polaroid supprimera ainsi 150 postes aux Etats-Unis, la moitié de son personnel actuel, et n'en gardera que 150, principalement dans son siège de Concord. Dans les années 70, il employait des milliers de personnes.

Les usines de Norwood et Waltham fabriquaient des films de grande dimension pour professionnels. Le groupe fait aussi fabriquer des films au Mexique et des emballages aux Pays-Bas, deux autres sites qui doivent également arrêter cette année, a ajouté le Boston Globe.

Polaroid veut vendre sa technologie à une entreprise extérieure: ce sera la seule chance pour les amateurs d'instantanés de pouvoir continuer à assouvir leur passion, car les stocks de films de Polaroid ne dureront que juqu'à l'an prochain.

Déjà, Polaroid avait discrètement arrêté de fabriquer des appareils photos instantanés depuis plus d'un an.

"Nous avons arrêté il y a 18 ou 24 mois pour les appareils professionnels et nous avons cessé de faire des appareils grand public il y a un an", a déclaré le directeur général Tom Beaudoin, cité par le Boston Globe.

Créé en 1937, grâce à l'invention d'un jeune Américain de 20 ans, puis devenue l'une des marques mondiales les plus connues après la Seconde guerre mondiale, Polaroid s'est endetté à la fin des années 80 pour résister à une offre de rachat hostile et investi sans succès dans de nouveaux produits.

Mal préparé à la révolution de la photo numérique, le groupe s'est déclaré en faillite en 2001, puis a été racheté par le fonds américain Petters Group Worldwide en 2005.

Polaroid a indiqué qu'il voulait désormais se concentrer sur les écrans plats et la photo numérique.

Polaroid a aussi conclu une alliance avec la société Zink Imaging (pour "zéro-ink", sans encre), une société en essaimage fondée par d'ancien cadres et ingénieurs de Polaroid, et qui a conçu des imprimantes photos fonctionnant avec du papier thermique couleur.

Zink a présenté au Consumer Electronic Show de Las Vegas cette année une étonnante imprimante photo sans fil de la taille d'un livre de poche, qui imprime sur papier thermique les photos envoyées par des téléphones portables ou autres appareils mobiles, avec des tirages de la taille d'une carte de visite.

Polaroid commencera à vendre ces imprimantes sous sa marque dès cette année.

Texte de : AFP

08 février 2008
quedemots - 08.07.2008 | 0 réactions | #link | rss
Un étranger paie l'assurance responsabilité civile pour sa voiture jusqu'à deux fois plus cher qu'un Suisse. La Fédération romande des consommateurs (FRC) dénonce l'opacité des critères dont se prévalent les assureurs pour pratiquer des tarifs différenciés.

Les statistiques de risque d'accident selon la nationalité "sont interprétées par les assureurs de manière totalement inique et discriminatoire", a indiqué la FRC. Au terme d'une longue enquête, l'organisation a dressé un comparatif des tarifs qui révèle des écarts très importants entre assurances pour un assuré d'un pays donné.

"Pour quelle raison un Américain paie-t-il le même prix qu'un Suisse à la Bâloise tandis qu'il est surtaxé de 64% à la Vaudoise?", s'interroge la FRC. Auprès des dix assurances prises en compte, un ressortissant de Serbie-Monténégro paie quant à lui une surtaxe de 40 à 97% par rapport à son voisin suisse.

La FRC a réalisé son enquête à la demande de Paul-Olivier Vallotton, chef du Bureau genevois de l'intégration, qui avait été interpellé par des étrangers s'estimant discriminés. Les deux institutions demandent aux assureurs de remplacer les primes basées sur le passeport par un système fondé sur le passé du conducteur.

Ils rappellent qu'un avis de droit du professeur fribourgeois Bernhard Waldmann a jugé inconstitutionnelle la pratique des tarifs liés à la nationalité. Avant que l'on mette fin à ce système, spécifique à la Suisse, Paul-Olivier Vallotton se réjouit que les consommateurs disposent enfin d'un comparatif pour les guider dans le choix de leur assurance.

Texte de: ats

30.05.07
quedemots - 02.07.2008 | 3 réactions | #link | rss
En fin d'après-midi j'ai pris un bus. A l'arrêt de place du Molard une jeune femme s'est assise à côté de moi, elle avait une boîte plate sur les genoux, je pensai que ce devait être une pizza. Hé bien non, elle ouvrit sa boîte et commença à manger une crêpe avec fourchette et couteau en plastic. Toutes les personnes autour de moi dans ce bus bondé n'en croyaient par leurs yeux. J'ai déjà vu bien des choses dans les bus de Genève. Des gens mangeant des frites, des hamburgers, des sandwichs, des kebabs, des chips ou buvant des canettes de bière, au gouleau d'une bouteille de vin, de whisky, grande tasse de café ou de thé.
J'ai l'impression que les gens n'ont plus de gêne dans les transports publics. Bientôt les TPG devront mettre un panneau interdisant de boire et de manger dans les bus.

A bon entendeur salut

26.06.2007
quedemots - 14.05.2008 | 2 réactions | #link | rss
Les Suisses paient les primes d'assurances les plus élevées du monde. Le montant déboursé chaque année par habitant est de près de 6900 francs (5558 dollars), dont 3820 francs dépensés dans l'assurance vie.

Les Britanniques suivent avec des primes annuelles d'assurance - sans les assurances sociales - de 4599 dollars par personne, puis les Irlandais avec 4177 dollars, a indiqué l'Association suisse d'assurances (ASA). Comme en Suisse, la plus grande partie de ces dépenses revient à l'assurance vie, soit 3287 dollars en Grande-Bretagne et 2759 dollars en Irlande.

Huit des dix pays où les habitants sont le mieux assuré se trouvent en Europe de l'Ouest. Les Etats-Unis occupent la sixième place du classement avec 3875 dollars et le Japon la septième avec 3746 dollars.

A l'autre bout de l'échelle, les primes par habitant se montent à 122 dollars par an en Russie et à 46 dollars en Chine. L'ASA se base sur les données publiées par le réassureur Swiss Re.

(ats / 12 juin 2007
quedemots - 15.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
Si vous avez le temps un de ces jours venez voir ce petit carrefour de derrière les fagots pour accéder à l'Hôpital Cantonal de Genève.

Quedemots
02.10.2007
quedemots - 02.12.2007 | 0 réactions | #link | rss
Hier soir, j'ai été au drive-in au Lignon pour chercher une de leur spécialité la grande viande au fromage et un chausson au pomme. Ensuite, je suis vite rentré pour manger. J'avais à peine fini d'ingurgité cette nourriture. Je me suis sentit mal et me précipitait au toilette pour tout vomir.

En tout cas ça sera la dernière fois que je mettrais les pieds dans l'un de leur restaurant de fast-food. Je me demande si j'ai été le seul client à avoir fait cette mauvaise expérience mercredi 17 octobre.

Quedemots
18.10.2007
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch