L'observation de l'éclipse du 4 janvier, où la Lune cachera partiellement le Soleil, est dangereuse pour les yeux qu'il faut protéger par des lunettes "complètement opaques à la lumière normale", indique vendredi la Direction générale de la Santé (DGS).

L'éclipse, rappelle la DGS dans un communiqué, sera visible à peu près de 7h50 à 10h30, selon les lieux, avec un pourcentage maximal d'"obscuration" vers 9h00.

Un événement de ce type, avec observation directe du Soleil, fait courir des risques de lésions cornéennes "à type de kératite", liées essentiellement aux ultraviolets, "douloureuses mais réversibles en quelques jours".

Mais aussi des risques de lésions rétiniennes "à type de brûlures rétiniennes, liées à l'effet thermique du rayonnement solaire et à un effet photochimique sur les cellules rétiniennes particulièrement fragiles". Cet effet "peut être irréversible et conduire à une altération définitive de la vue".

La DGS recommande donc aux personnes qui désireraient observer l'éclipse partielle de soleil de se munir de "lunettes spéciales de protection complètement opaques à la lumière normale", avec le marquage CE de conformité.

Il existe à cet égard des lunettes à monture en carton avec, à la place des verres, des films en polyester recouverts d'une fine couche d'aluminium ou des films en polymère noir teintés dans la masse.

Selon la DGS, ces lunettes, si elles ont déjà été utilisées à une autre occasion, doivent avoir été conservées dans de bonnes conditions pour que le filtre ne se soit pas dégradé.

La DGS suggère aussi l'emploi de verres de soudeur (n°14, de bonne caractéristique optique), qui constituent selon elle "la meilleure protection".

Elle met en garde contre l'utilisation de moyens de protection comme des verres fumés, des films radiologiques ou de simples lunettes de soleil.
Ultime conseil de la DGS: "Limiter à quelques minutes les observations du Soleil et effectuer un temps de pause entre deux observations afin de reposer les yeux".

Texte de : AFP
décembre 2010