Hausse de 60% des décès de maladies non transmissibles

Les maladies non transmissibles sont à l'origine des deux tiers des 55 millions de décès enregistrés chaque année dans le monde. Depuis le début du siècle, les victimes de ces maladies ont augmenté de 60%, a affirmé lundi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).
Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde et ont tué près de 17 millions de personnes en 2011. Sur ce nombre, sept millions de personnes sont mortes par cardiopathie ischémique (12,9% des décès contre 11,2% en 2000) et 6,2 millions des suites d'un accident vasculaire cérébral (AVC, 11,4% des décès contre 10,6% en 2000).
Dans les pays à revenu élevé, 87% des décès sont causés par les maladies non transmissibles, contre 36% dans les pays les moins avancés, a relevé l'agence de l'ONU.
Après les cardiopathies et les AVC, les infections des voies respiratoires sont au 3e rang des principales causes de mortalité (6,1%), devant la pneumopathie chronique (5,8%) et les maladies diarrhéiques, au 5e rang. Celles-ci sont en régression (de 4,7% à 3,5% des décès, soit de 2,5 millions de morts en 2000 à 1,9 million en 2011).
Cancers en hausse, tuberculose en recul
Les cancers des poumons, de la trachée et des bronches sont en augmentation et ont passé de la 9e à la 7e place des causes principales de mortalité: ils ont fait 1,5 million de décès en 2011 (2,7% du total contre 2,2% en 2000). Le diabète a causé la mort de 1,4 million de personnes en 2011 (2,6%, contre 1,9% en 2000).
Parmi les maladies transmissibles, la tuberculose ne figure plus parmi les dix causes principales de la mortalité. Elle est passée au 13e rang, avec un million de décès (1,8% du total).
Le sida reste la 6e cause de mortalité, avec 1,6 million de décès par an (2,9%), et les maladies diarrhéiques demeurent au 5e rang, mais sont en régression (de 4,7% à 3,5% des décès, soit de 2,5 millions de morts en 2000 à 1,9 million en 2011).
Les accidents de la route ont passé de la 11e à la 9e place avec 2,3% du total des décès (contre 1,9% en 2000), soit 1,3 million de morts par an.


Texte de : ats
juillet 2013