articles
réactions
quedemots - 08.01.2012 | 0 réactions | #link | rss
(Nations unies) - Plus de 520.000 personnes ont été infectées par le choléra en Haïti à la mi-décembre 2011 et près de 7.000 en sont mortes, a souligné vendredi le docteur Jon Andrus, directeur adjoint de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS).

M. Andrus a précisé lors d'une conférence de presse téléphonique que 200 nouveau cas de choléra sont déclarés chaque jour en Haïti et ce chiffre devrait augmenter avec l'arrivée de la saison des pluies.

C'est l'une des pires épidémies de choléra de l'Histoire moderne, a ajouté le responsable de cette organisation intergouvernementale.

Une souche sud-asiatique du choléra a fait son apparition en Haïti fin 2010. Le nombre de cas devait atteindre la barre des 500.000 fin 2011, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En juin, une étude publiée par les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies avait conclu que le choléra avait été introduit à Haïti par les Casques bleus népalais stationnés dans le pays.

Les avocats des victimes demandent aux Nations unies 100.000 dollars de compensation pour chaque mort et 50.000 dollars pour chaque personne infectée.


Texte de : AFP
janvier 2012
quedemots - 21.08.2008 | 0 réactions | #link | rss
La vice-présidente du gouvernement espagnol Maria Teresa Fernandez de la Vega, en visite officielle à Haïti, a annoncé samedi une aide de 100 millions de dollars en faveur de ce pays pour les quatre prochaines années, a constaté l'AFP.

Arrivée vendredi soir en Haïti pour une brève visite officielle dans le cadre d'une tournée régionale, Mme de la Vega a été reçue au Palais présidentiel haïtien par le chef de l'Etat René Préval.

Au cours de cette rencontre, la vice-présidente espagnole a annoncé un renforcement de la coopération avec Haïti, pays le plus pauvre du continent américain où environ 70% de la population vit avec moins de deux dollars par jour, a indiqué un diplomate espagnol.

"Le président Préval s'est montré très ouvert en ce qui concerne la coopération avec notre pays. Il a remercié la contribution que l'Espagne apporte à la force onusienne de maintien de la paix en Haïti", a déclaré Mme De la Vega lors d'un point de presse au Palais présidentiel en compagnie du ministre haïtien des Affaires étrangères Jean Reynald Clérismé.

"Le nouveau Premier ministre haïtien Michèle Pierre-Louis (dont la nomination a été) récemment ratifiée par le Parlement et le chef du gouvernement sortant Jacques-Edouard Alexis ont assisté à la rencontre", a confié à l'AFP une source diplomatique.

Au plan humanitaire, la vice-présidente a promis l'aide de son pays pour renforcer la sécurité alimentaire en Haïti où des émeutes de la faim ont été enregistrés début avril, faisant 6 morts et plus de 300 blessés.

"Nous avons parlé de la nécessité de mettre en place un plan de sécurité alimentaire. Nous sommes prêts à donner tout l'élan possible pour la mise en oeuvre de ce programme", s'est-elle engagée.

Mme de la Vega a ensuite visité un orphelinat dirigée par des religieuses espagnoles à Cité soleil, le plus grand bidonville d'Haïti autrefois fief des groupes armés.

Elle a annoncé une aide de 200.000 euros pour les oeuvres développées par les religieuses dans ce quartier très pauvre où vivent près de 300.000 habitants dans des conditions inhumaines.

Au cours de son séjour en Haïti, la vice-présidente, qui est notamment accompagnée de la secrétaire espagnole à la Coopération internationale Soraya Rodriguez, a eu une rencontre avec l'envoyé spécial de l'ONU en Haïti Hédi Annabi. Elle a rendu visite aux membres du contingent espagnol de la mission de paix des Nations unies en Haïti (Minustah).

Dans le cadre de sa tournée dans la région, Mme de la Vega se rendra aussi en République dominicaine, au Salvador et au Mexique, a indiqué Alexia Torres, responsable du service de presse de l'ambassade d'Espagne en Haïti.

Texte de : AFP
Titre de Quedemots
août 2008
quedemots - 04.04.2008 | 0 réactions | #link | rss
Les adeptes du vaudou en Haïti ont intronisé à Port-au-Prince leur premier "chef suprême". Plusieurs membres du gouvernement ont participé à cette cérémonie.

Jusqu'ici, les prêtres vaudou agissaient de manière autonome dans le pays. Avec les associations d'adeptes du vaudou, ils ont décidé de créer une confédération nationale des "vaudouïsants" haïtiens et de désigner un chef. L'intronisation s'est faite sur un podium dressé au milieu d'un dancing de la capitale haïtienne, transformé en temple.

"Nous ne voulons pas combattre les autres religions mais retrouver notre vraie place dans la société", a souligné le nouveau "chef suprême", Max Beauvoir, 72 ans, en réclamant plus de responsabilités dans les affaires publiques pour les adeptes du vaudou.

En Haïti, où le vaudou est une religion très populaire, Max Beauvoir est connu de tous. Auteur d'ouvrages sur le vaudou, anthropologue, il a toujours pris la défense du vaudou et porté cette religion en dehors d'un pays où les pratiquants, pauvres et analphabètes, se montrent très peu en public.

Texte : ats

mars 2008
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch