Un navire néerlandais sillonne actuellement les côtes ouest-africaines dans le but de se débarrasser de sa cargaison de "déchets toxiques dangereux", a annoncé mercredi le ministre camerounais de l'Environnement dans un communiqué reçu par l'AFP.

"Des informations qui nous sont parvenues font état d'un navire hollandais dénommé N.V. Nashville, No UE/SU 4635950, transportant des déchets toxiques dangereux qui sillonne les côtes ouest-africaines dans le but de se débarrasser de ces déchets", indiqué le ministre, Pierre Hélé.

Aucun détail n'a été fourni sur la position ou la direction du bateau.

Dans le communiqué, M. Hélé invite les structures de son ministère dans les régions côtières du Cameroun et les autres administrations publiques, ainsi que les populations à "tenir informé les autorités de toute manoeuvre suspecte de navire" sur les côtes camerounaises.

"Nous ne savons pas qui a affrété le bateau", a par ailleurs affirmé a l'AFP un responsable du ministère de l'Environnement, Benoît Bitjocka.

"Le propriétaire de ce navire peut corrompre des gens pour déverser ses déchets dans la région", a-t-il ajouté.

"Nos amis occidentaux sont des gens très dangereux. Ils considèrent l'Afrique comme une poubelle", s'est-il offusqué.

Le déversement de résidus toxiques du cargo Probo Koala à Abidjan en août 2006 avait causé la mort de 17 personnes, selon la justice ivoirienne, et des milliers d'intoxications.

La multinationale Trafigura qui avait affrété le navire a toujours nié que le navire ait pu provoquer décès et maladies graves.

Trafigura a été condamnée à une amende d'un million d'euros le 23 juillet dans le procès sur l'escale en juillet 2006 aux Pays-Bas du cargo Probo Koala, un mois avant de déverser sa cargaison en Côte d'Ivoire.

Des accords sur des indemnisations de 33 et 152 millions d'euros à Londres et à Abidjan avaient entraîné l'abandon de poursuites pour le déversement en Côte d'Ivoire.

Texte de : AFP
août 2010