Un blog qui intègre des notions de sociologie et de psychologie sociale (mais rarement)
articles
réactions

- - 19.12.2008 | 3 réactions | #link | rss

Bon les évangélistes se sont bien lâchés sur le sujet. Voici trois évangiles décrivant la naissance du petit Jésus qui a donné plus tard les fêtes de Noël (une sombre histoire de romains, d'églises et de traditions hautes en couleurs) et c'est également la raison pour laquelle Coca-Cola a déguisé son démarcheur en rouge histoire de faire ressortir sa barbe (vers 1931 après Jésus Christ dont je vous parle justement comme quoi finalement je suis resté dans le sujet alors cessez de m'interrompre, merci).

La Nativité selon Luc :

" En ce temps-là parut un édit de César Auguste, ordonnant un recensement de toute la terre.

Ce premier recensement eut lieu pendant que Publius Sulpicius Quirinius était gouverneur de Syrie.
Joseph aussi monta de la Galilée, de la ville de Nazareth, pour se rendre en Judée, dans la ville de David, appelée Bethléem, parce qu'il était de la maison et de la famille de David, afin de se faire inscrire avec Marie, sa fiancée, qui était enceinte.
Pendant qu'ils étaient là, le temps où Marie devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota, et le coucha dans une étable, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. "

La même histoire selon Matthieu (le fameux qui n'a qu'un cheveu sur la tête) :

" Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus Christ. Marie, sa mère, ayant été fiancée à Joseph, se trouva enceinte, par la vertu du Saint-Esprit, avant qu'ils eussent habité ensemble.
Joseph, son époux, qui était un homme de bien et qui ne voulait pas la diffamer, se proposa de rompre secrètement avec elle.
Comme il y pensait, voici, un ange du Seigneur lui apparut en songe, et dit : Joseph, fils de David, ne craint pas de prendre avec toi Marie, ta femme, car l'enfant qu'elle a conçu vient du Saint-Esprit ; elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus ; c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.
Jésus étant né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d'Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l'adorer. "

Et la version du père Noël de la Superette du coin qui a peut-être un peu trop abusé du lait de poule et de chocolats au cognac :

" En ce temps là alors que le Coca-Cola n'existait pas (en tout cas la version sans sucre et sans caféine), le président de la terre César Barak Auguste Obama voulu faire un recensement (dans le but de supprimer les publicités à la télévision et ainsi déterminer ce qu'il pourrait taxer en plus sur les connexions Internet). Il ordonna donc aux Rois Mages de s'occuper de cela. Déjà ils étaient trois ça faisait toujours ça de moins à compter.
Pendant ce temps-là à Vera Cruz dans la banlieue nord de Bethléem, Joseph et sa femme Marie faisaient la queue pour s'inscrire au recensement. L'employé de mauvaise humeur leur demanda pour quand c'était la ponte du marmot exactement. Effectivement Marie était enceinte jusqu'aux oreilles. L'enfant n'était pas de Joseph mais du Saint Esprit, le facteur (qui fait plomberie des fois aussi). Mais Marie l'a embobiné en prétextant une histoire de fils de Dieu et de retombées médiatiques certaines. Bref. L'accouchement devait être fait sous peu, Marie ayant perdu les eaux sur les pieds de Moïse pendant qu'ils faisaient la file du recensement. Moïse, qui heureusement avait gardé tous ses réflexes et a pu écarter les eaux à temps, il n'a donc pas eu les sandalettes souillées. Par contre l'employé aux statistiques (déjà pas de très bonne à la base est maintenant carrément mécontent de devoir passer la serpillère avant de fermer le bureau) leur demande de repasser plus tard quand le chieur aura poussé son premier cri.
Donc les voilà à chercher une piaule tranquille et une bassine d'eau chaude. Et un soir de Noël ça n'est pas facile du tout. Tout est complet partout. Même le Formule 1. Les voilà donc dans une étable avec Lââm et son beauf'. Rejoins plus tard par les Rois Mages qui n'avaient pas non plus pensés à réserver une chambre, quand même c'est le bordel de faire le recensement la veille de Noël, plus jamais on les y reprendra. "

Sinon ce n'est pas certain que je repasse ici d'ici Noël, comme c'est les vacances. Donc je vous prie de passer d'excellentes fêtes, de faire bombance comme il se doit.  Et à bientôt.
- - 17.12.2008 | 3 réactions | #link | rss
L'autre jour j'étais à un apéro dinatoire (et ouais carrément) organisé par une amie de mon amie. Apéritif auquel j'étais fortement convié. Oui fortement. En plus en ces périodes de fêtes, refuser un apéro dinatoire ne se fait semblerait-il pas même si c'est le 14e de la semaine. Je sais pas, on doit avoir une tête de roi mage.

Finalement je me suis retrouvé là-bas à connaître personne ou presque. A part deux ou trois personnes déjà croisées au hasard, dans un bar, un supermarché ou une station essence. Ne vous avais-je pas déjà dit que ma vie était juste complètement folle ? La preuve.

Bref. Me voilà lâché et presque abandonné par ma compagne entre deux couples qui à voir se connaissaient déjà (d'un apéro dinatoire précédent certainement). Les hommes ne disent rien et les femmes parlent. Non mais j'y peux rien hein. Elles parlent et tentent même de nous mêler à la conversation. Ce qui est plutôt gentil. Et en même temps les trois mecs là, on faisait vraiment tapisserie à siroter notre vin bon marché.

Tout en faisant connaissance elles me demandent ce que je fais dans la vie. Donc me voilà en train de leur raconter mon travail à la fois passionnant, haletant et hautement intéressant avec force adjectifs de circonstance histoire de faire croire que quand même mon rôle dans la vie est essentiel à la bonne marche du monde (ce qui est en soi un exploit, pas mon job mais mon argumentation donc).

Par politesse et afin que je ne vide pas mon second verre de vin bon marché quasiment d'une traite, je leur retourne la question.

Alors la première est avocate et s'occupe de droit pénal international pour des personnes vraiment dans le besoin.
La seconde vient de finir ces études de médecine et a été embauchée récemment dans un laboratoire de recherche de renom et a été sélectionnée parmi plus de mille candidats.

Finalement, et tout comme leurs copains respectifs, je n'ai plus rien dit, j'ai terminé mon verre de vin bon marché en une grosse et unique gorgée puis me suis levé du canapé en prétextant que je devais absolument m'absenter pour aller chercher un bretzel quelque part ailleurs.
- - 12.12.2008 | 7 réactions | #link | rss
Ce blogue a désormais un service après vente. Même si bon, je vous l'accorde, je ne vous vends rien en fait (malheureusement pour nous, mon banquier et moi-même). On va dire que c'est un service après vésicule. Donc voilà :

Je suis à la fois fan des Tokio Hotel, des Jonas Brothers et de Lorie. Mais par moment j'ai l'impression que l'auteur de ce blogue ne les aime pas tellement en vrai. Pourquoi ? Cindy S. (France)
C'est tout a fait erroné. Par exemple il a un amour immodéré pour les scoubidous. Et les pommes. Et les poires.

Quand je clique sur le bouton ci-dessous rien ne se passe. Est-ce normal ? Jean-Pierre D. (Suisse)
ok 
Oui. Vous n'avez pas la bonne version de ce blogue. Pour que le bouton vous réponde " Youpie ! " il faut acheter la version payante de ce blogue. Cette version contient notamment des articles intéressants et de couleurs vives.

J'aime le lundi. Suis-je normal ? Nicolas S. (France)
Non.

Je n'ai pas rit à la blague du mec qui avait perdu sa montre parce qu'elle s'était arrêtée et que lui avait continué à marcher. Vais-je perdre mon travail ? Renaud S. (France)
Uniquement si vous travaillez chez Renault (ou dans une banque, américaine de préférence).

J'ai cliqué sur un article mais malheureusement il ne s'est pas affiché dans sa totalité, certaines parties ne fonctionnaient pas et la chute était manquante. Comment puis-je y remédier ? Jean-Paul R. (Suisse)
Merci d'indiquer le titre complet du billet défectueux ainsi que vos coordonnées. La VBMG s'engage à vous le remplacer aux mêmes conditions. Concernant la chute manquante cela peut-être un effet normal, cela est dû à un auteur fort peu scrupuleux.

Je n'arrive pas à lire ce blogue. Céline V.-K. (Belgique)
Avez-vous Internet ? Votre PC est-il allumé ? Avez-vous appris à lire ? Si vous avez répondu non à l'une de ces questions, merci de repasser plus tard.

Quel est le fromage préféré de Carla Bruni ? Reymond D. (Québec)
Le Président (à pâte molle).

Je trouve que les grandes femmes sont comme des poneys et que les paysages suisses sont mous, suis-je alors beau ? Mickael V. (France)
Oh oui alors (Je serais évidemment tenté de répondre non, mais en fait les hommes en slip me font très peur).

Je trouve ce blogue particulièrement minable, pas intéressant, complètement superficiel et totalement inutile. Dois-je commenter tout de même cet état de fait ?
Certainement. J'ai besoin de pleins de commentaires afin de flatter mon égo. Le contenu importe peu, c'est le nombre qui est important.

Que faut-il penser de l'identification du comportement thermique d'un habitat résidentiel ? Charles R. (Suisse)
Ici c'est un blogue sérieux. Vous devriez avoir honte de vous.
- - 10.12.2008 | 2 réactions | #link | rss
Oui alors dans mon métier, notamment, je reçois plein de messages à caractère électronique. J'en tape pas mal également (pas trop fort heureusement pour eux).

En parlant de message électronique, je me permets une petite parenthèse*. Oui je sais ça n'est pas très sérieux, surtout dès la 3e phrase mais ce blogue n'est finalement pas tellement réfléchi alors vous ne m'en tiendrez pas rigueur plus que ça. Voici ma digression : non je ne veux pas tester de l'alcool de morse, merci. Je ne suis pas le nordique auquel vous pensiez.

*vous vous demandiez par contre peut-être où était la petite parenthèse ... et bien elle est là : )

Revenons à nos bovidés de la sous-famille des caprinés si vous le voulez bien.

Donc  je reçois énormément de courriels. Sauf que la plupart des gens sont persuadés qu'un message électronique n'est pas sérieux (bien au contraire de cet excellent blogue). Comment effectivement considérer à sa juste valeur une missive sur laquelle n'a pas été léché un timbre à collectionner éventuellement ?

Donc j'ai droit et dans le désordre à des messages :

- sans sujet. Ce qui me rend dingue. Déjà parce que pour retrouver un message qui n'a pas de titre dans la masse de tout ce que je reçois il faut que j'utilise les fonctions de recherche dans Outlook (et pour ceussent qui ont la version 2007 et Vista savent que cela n'est pas facile et que ça ne fonctionne que très modérément).
Et alors que je n'étais encore qu'un jeune Padawan du monde du travail dans le commerce, ma professeuse de dactylo (qui se prénommait Yolanda comme quoi) me harcelais vivement pour que je n'oublie pas de mettre un concerne clair et précis dans mes courriers. J'imagine que maintenant je paie ces écarts en maugréant contre mes propres envoyeurs.
En plus il s'avère que mon anti-spam n'aime pas tellement les messages sans objets. Il doit penser que c'est un casino qui veut me vendre des fausses pilules viagra avec un vrai logo Gucci dessus.

- des messages sans signature. Ou un nom. Voire juste une initiale (si c'est vrai). Genre sans téléphone, ni nom de société. Donc me voilà réduit à déduire le nom de la compagnie selon ma mémoire et ce qui figure dans l'adresse e-mail. Ou pire. Renvoyer le message à l'expéditeur en lui demandant ses coordonnées téléphoniques pour que je puisse lui parler car son message n'est à priori pas écrit en français (voir point suivant).

- des messages incompréhensibles. Genre avec la moitié du problème expliqué ou même pas du tout. Et ça c'est quand c'est écrit en français. J'attends impatiemment mon premier message en kikoolol-sms-style. Je pense que je l'encadrerais avant de le supprimer physiquement de ma messagerie, le tout en hurlant mon désespoir d'un monde aussi cruel avec nous tous.

- des messages transférés à partir d'anciens messages qui n'ont strictement rien à voir. Donc évidemment l'objet du message n'a également pas été adapté et n'a strictement aucun rapport avec le contenu du dernier message. Finalement je n'ai qu'à faire le tri moi-même.

Finalement pour lire un message il me faut une heure. Dans les cas extrêmes je dois comprendre le contenu, changer le titre, virer les messages précédents qui n'ont rien à voir et trouver l'identité de la personne qui me l'a fait parvenir.  Ca n'est plus possible.

Il faut donc que l'on délivre un permis afin de n'autoriser que des gens compétents à envoyer un message électronique. Ce permis s'obtiendrait en faisant quelques tests et en apprenant la base de l'envoi d'un courrier (électronique ou non).

Avec une question piège et finale " A quel endroit collez-vous le timbre sur votre courriel ? " Réponse A : dans ton cul. Réponse B : au fond à gauche.  Réponse C : au dos s'il reste de la place. Réponse D : non effectivement il n'y aura pas de chute, ni de fin d'article digne de ce nom.
- - 05.12.2008 | 3 réactions | #link | rss
Bon j'aimerais bien que quelqu'un me fasse une réflexion sur mon nouveau sous-titre. Ca me ferait plaisir. Sinon à quoi ça sert que je le change ?

En plus personne, je dis bien personne, ne m'a rappelé que c'était tout bientôt Noël et qu'il va falloir que je me bouge pour acheter des cadeaux originaux et qui brillent, trouver une excellente excuse pour ne pas aller au Noël des voisins (la dernière fois j'ai été contraint de manger un petit four qui contenait tellement d'ail que je n'ai retrouvé le sens du goût et de l'odorat que vers la mi-janvier de l'année suivante), et décorer le sapin avec bonne humeur, guirlandes lumineuses et boules colorées de rigueur.

Par contre vous avez tout à fait le droit de commenter, notamment sur la longueur excessive de la phrase précédente. Ne vous gênez pas hein. Je vous vois bien sur les autres blogues faire d'excellentes remarques sur le coût du capital des tracking stocks ou encore sur l'identification du comportement thermique d'un habitat résidentiel. Alors.
- - 02.12.2008 | 4 réactions | #link | rss
Alors pour lire cet article avec toutes les interactions complètement folles qu'il y a dedans vous devez vous munir d'un dé. Ce dé et ce billet vous permettront de connaître votre avenir proche ainsi que votre destin imminent. Encore mieux que n'importe quel horoscope (Chinois ou Maltais). C'est même encore plus fiable que la numérologie et la voyance par sms. Je sais c'est fou (et c'est un peu n'importe quoi mais bon maintenant vous savez sur quel blogue vous vous trouvez en même temps).

Alors bon je sais que si vous deviez être au bureau (ou tout nu à biner votre carré de pétunias mais cela ne me concerne finalement pas tellement), le dé à jouer n'est pas forcément l'ustensile qui de prime abord est utilisé le plus souvent (à moins que vous ne travailliez dans un casino, le supermarché où il fait bon vivre ou là où la vie est moins chère je sais plus très bien mais ça n'est pas tellement important pour la suite de cet article). Je vous offre donc une solution alternative au petit cube de plastique coloré.
Vous ouvrez Excel et vous tapez cette formule = ENT (1+6*ALEA ()) dans une cellule de votre choix puis vous tapez sur la touche Entrée. Et il suffit maintenant  d'appuyer sur la touche F9 pour lancer le nombre aléatoire de l'une des six faces du dé virtuel.

Finalement on apprend plein de trucs avec la VBMG hein ? Je sais; j'en suis le premier surpris c'est vous dire.

Par contre si vous n'avez ni dé, ni Excel, cessez immédiatement de lire cet article et demandez à 10 personnes de venir lire ce blogue pour conjurer le sort qui désormais s'acharnera sur vous telle une chaîne de messages électroniques ou non qui aura été brisée en plein élan (cette phrase ne voulant rien dire, faites donc comme si).

Donc voilà vous pensez fort à ce que vous désirez le plus dans la vie et vous lancez votre dé virtuel (ou non virtuel c'est égal ça fonctionne aussi je vous le rappelle). Ensuite vous lisez le paragraphe qui a le même numéro qui est inscrit sur votre dé réel ou virtuel. C'est facile. Presque trop d'ailleurs ... alors en même temps il faut dire " bandedehabracadabracassé " dix fois de suite et le plus rapidement possible, en sautillant sur un pied. Le droit on va dire.


1. Ne cédez pas à la mauvaise influence de Lunh-Di, l'astre au nom de " maladie ", en ruminant des idées noires et en imaginant tout ce qui aurait pu se passer. Réfléchissez plutôt à ce qu'il y a lieu de faire maintenant, non seulement pour vous-même mais surtout pour moi. Vous vous sentirez mieux moralement quand vous vivrez moins replié sur vous-même (ce qui n'est pas facile pour lire un blogue) et moins préoccupé de vos propres intérêts (sale égoïste, vous feriez mieux de penser à moi).

2. Ne prenez pas de décisions irréfléchies, surtout dans le domaine des sentiments, des scoubidous ou des amitiés mais mariez-vous dans le mois si cela n'est pas déjà fait (je sais c'est court, fermez ce blogue et partez réserver votre salle des banquets immédiatement).

3. Si vous êtes un homme, l'accent sera mis sur vos occupations préférées : gagner le plus d'argent possible et lire ce blogue tous les jours et l'idolâtrer tel ... heu ... une idole. Vous aurez en effet de nouvelles possibilités de diversifier ou d'accroître vos revenus. Les transactions financières seront excellentes. Néanmoins, votre partenaire risque de vous surprendre et même de vous faire enrager, en dépensant cet argent à peine gagné. Si vous êtes une femme, profitez de la vie, des soldes et claquez tout le pognon du ménage (et lisez ou relisez ce blogue dès que possible).

4. Tiraillé entre le réalisme, l'idéalisme et le cubisme, vous aurez bien du mal à choisir entre une passion précaire avec Georges Clooney et/ou Scarlett Johannsen  et une relation plus stable mais moins exaltante avec Brad Pitt et/ou Angelina Jolie. En tout cas, évitez de prendre une décision d'ici la prochaine décennie. Attendez d'avoir suffisamment de recul pour savoir exactement ce qui vous convient le mieux.

5. Si vous partez pour un jour, emportez des biscuits pour deux jours. Si vous voyagez l'été, emportez des habits pour l'hiver. Oui alors j'en conviens avec vous il ne fallait pas faire le 5, quelle idée aussi ...

6. Le dieu des blogues décuplera votre ambition et votre volonté, et pourra aussi vous valoir quelques défis imprévus et vous obliger à fournir des efforts dont vous vous seriez bien passé. En tout cas, le succès vous sera garanti ; mais ne relâchez pas totalement votre vigilance (et votre pit-bull), car le terrain miné ne sera pas encore parfaitement sûr et aura triste mine. Par contre ce siècle vous sera défavorable pour engager un procès. Mieux vaudra prendre un arrangement à l'amiable. Evitez les discussions verbales; écrivez des commentaires dans ce blogue (tout plein) car si les paroles s'envolent, les écrits restent (ils n'ont pas d'ailes en même temps c'est pour ça).
FutureBlogs - v.0.8.6beta - Ce site est hébergé par http://monblog.ch
Wiiiz Mr. Green Click! Miaw! Add to Technorati Favorites